Bamlanivimab : ATU de cohorte pour la Covid 19

Actualité

L'ANSM a accordé une ATU de cohorte à l'anticorps monoclonal bamlanivimab (Lilly/AbCellera) dans le traitement des formes symptomatiques légères à modérées de Covid-19 chez les adultes

Bamlanivimab, anticorps monoclonal fait l'objet d'une ATU de cohorte (actualisée le 27/02/21).
Ce traitement est indiqué chez les patients adultes atteints du COVID 19 sous une forme symptomatique légère à modérée et à risque d'évolution vers une forme grave. Les patients doivent répondre à des critères d'éligibilité, précisés dans le MARS N°2021_15 et le DGS urgent du 27/02/21.

L'efficacité du traitement n'a pas été démontrée chez les patients atteints d'un variant sud africain ou brésilien.

L'administration d'une dose unique de 700mg en IV sur 1h doit se faire à l'hôpital dans les 5 jours suivant l'apparition des symptômes.

Bamlanivimab peut favoriser la sélection des mutations. L’utilisation de cette monothérapie nécessite d’être pesée au cas par cas avec un  isolement strict à l'hôpital dans l’attente de l’accessibilité d’association d’anticorps monoclonaux. Un suivi de la charge virale sera réalisé pour vérifier que le patient est bien répondeur au traitement.

L'isolement sera levé à la fin de la période d'excrétion virale mesurée par RT PCR à J0, J3, J7, J15 et J30.

Si la charge virale ne diminue pas, un séquençage devra être réalisé à la recherche de nouveaux variants.

L'hospitalisation prendra fin lorsque le test par RT PCR sera négatif.

Deux infographies ont été réalisées par le ministère des solidarités et de la santé pour présenter ces informations aux professionnels de santé et aux patients :

La liste des établissements ayant déjà réceptionné ce traitement est disponible sur le site : Sante.fr.

 

Aller plus loin

D'autres anticorps monoclonaux ?

Plusieurs anticorps monoclonaux dont des associations thérapeutiques sont en cours d'examens par le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'EMA

  • Bamlanivimab / étesevimab
  • Casirivimab / imdevimab
  • Regdanvimab

Les recommandations de l’EMA pourront être utilisées pour étayer les avis nationaux sur l’utilisation éventuelle des anticorps avant la délivrance d’une autorisation de mise sur le marché.