Rappel sur les voies d’administration de ceftriaxone

Actualité
Date de publication
Visuel
L'ANSM rappelle aux prescripteurs et aux pharmaciens que la voie sous-cutanée pour la ceftriaxone n’est plus indiquée depuis fin 2014 dans les autorisations de mises sur le marché de ces produits.
Corps de texte

En l’absence de données d’efficacité suffisantes pour justifier une administration par voie sous-cutanée (SC),
l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a décidé fin 2014 de restreindre l’administration des spécialités à base de ceftriaxone aux voies intraveineuse (IV) et intramusculaire (IM).

Néanmoins dans certaines situations, le clinicien peut juger indispensable l’administration de la ceftriaxone par voie sous-cutanée au regard du rapport bénéfice/risque pour son patient et sous réserve d’en informer ce dernier ou sa famille.

Pour rappel, lors de l’utilisation des antibiotiques par voie sous-cutanée, des effets indésirables peuvent survenir. Ce sont essentiellement des réactions au site d’injection, de type érythème, rash, douleurs, oedèmes ou dans de rares cas, des nécroses.

 

Aller plus loin