EHPAD / USLD

Article
Visuel
guide bon usage lorraine
Le contenu de cette page traite de la politique du médicament en EHPAD et en USLD.
Corps de texte

Vous trouverez des documents abordant les thématiques de qualité et d'organisation de la PECM de ces établissements.
Si vous recherchez de l'information sur le bon usage du médicament en gériatrie, nous vous invitons à consulter cette page : Bon usage des médicaments en gériatrie

En 2012, la ministre des Affaires Sociales et de la Santé et la ministre déléguée chargée des Personnes Agées et de l’Autonomie, ont demandé à M. Philippe Verger, directeur adjoint du CHU de Limoges de rédiger un rapport sur la politique du médicament en EHPAD.

Ce rapport propose un état des lieux de la situation des EHPAD en France, et s'articule autour de propositions sur les thématiques de:
- La sécurisation du circuit du médicament

- L'Amélioration de l'usage du médicament

- L'optimisation du système d'information des EHPAD

- Le développement de la recherche relative au médicament chez le sujet âgé

- La nécessité des actions de prévention

Evaluer la PECM de votre établissement :

1. Outils ANAP :

L'ANAP vous propose des outils diagnostics pour l'autoévaluation de la prise en charge médicamenteuse en EHPAD :

Accompagné d'un guide d'utilisation de l'outil Inter Diag V2 vous permettant de comprendre l’architecture générale de l’outil Inter Diag et son mode opératoire et de mettre en place un plan d’action pour améliorer les points critiques identifiés :

Vous pouvez également consulter un thésaurus de bonnes pratiques, constitué de retours d’expérience des EHPAD, de références régionales ou nationales comme aide à la mise en œuvre du plan d’actions

                                           

2.  Outils OMEDIT  :

Nous vous mettons également à disposition d'autres outils d'audit qui ont été réalisés par des initiatives régionales:

Sécuriser la PECM de votre établissement:

Ces outils vous permettront de mettre en place une démarche qualité de sécurisation de la prise en charge médicamenteuse et du dispositif médical :

 

Ce guide aborde 3 thématiques, l'organisation de la prise en charge médicamenteuse et sécurisation du circuit du médicament, les médicaments à surveillance particulière, et les recommandations de prise en charge et protocoles.

L'ANESM Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux a réalisé une fiche repère sur la PECM en EHPAD :

L'Omédit Centre Val de Loire a créé une fiche de bonne pratique et de bon usage concernant l'oxygène en EHPAD : « Les 10 commandements du bon usage de l'oxygène en EHPAD » (Juin 2019).

Pour aller plus loin :

  • K. Weber, M. Beck, M.C. Rybarczyk-Vigouret, B. Michel. Cartographie des risques liés à la prise en charge médicamenteuse en EHPAD : état des lieux en région Alsace – France; Revue d’Epidémiologie et de Santé Publique 63 (2015) 163–172.

 

  • Identification des points critiques et propositions d'actions d'amélioration de la PECM en EHPAD en Alsace, K. weber aout 2014

 

3. Bon usage des Antibiotiques (Omédit Ile de France)

  • Guide de recommandations de prise en charge des infections aigües en Ehpad
  • Le bon usage des antibiotiques en Ehpad
  • Dépliant les antibiotiques en EHPAD

La réalisation de ces listes part d'un constat : certains médicaments sont inappropriés chez la personne âgée. Les résultats d'une étude menée en Alsace montre que les trois quarts des personnes en EHPAD ont des prescriptions de médicaments potentiellement inappropriés (284 résidents 10 EHPAD ont été étudiés, avec l'analyse de 2.313 lignes de prescription).

Listes préférentielles en EHPAD

Travaux de l'Omedit Alsace :

Réalisation d'une liste de médicaments adaptées au patient âgé:

Publication de l'Omedit Alsace sur cette thématique : Hannou S, Rousseau A, Rybarczyk-Vigouret MC, Michel B, Medication in nursing homes in Alsace: a preferential list of drugs obtained by consensus. Springerplus. 2014 Aug 7;3:413. doi: 10.1186/2193-1801-3-413. eCollection 2014.

Autres travaux sur cette thématique :

Dotation en médicaments pour soins urgents en EHPAD sans PUI de Lorraine

Les EHPAD de Lorraine ne disposant pas d’une pharmacie à usage intérieur étaient en demande de définir une dotation de médicaments pour besoins urgents relevant de l’article R5126-113 du Code de la Santé Publique.

Proposition de liste de médicaments pour besoins urgents :

 

L'évaluation des pratiques professionnelles ou EPP repose sur la mise en place d'outils et méthodes permettant ainsi d'évaluer et d'améliorer une activité selon une démarche d'audit.

L'évaluation des pratiques professionnelles de santé consiste ainsi à analyser une activité clinique selon des critères mesurables par rapport à un référentiel validé et ce, afin de mettre en place un plan d'amélioration de la qualité des soins délivrés aux patients.

Il est possible de créer des critères propres tout comme il est possible d'utiliser ceux déjà développés par les sociétés professionnelles. La Haute Autorité de Santé (HAS) met ainsi à disposition des outils, guides, référentiels et critères d'EPP classés par domaine. Les thèmes abordés pour la gériatrie sont notamment les suivants :

  1. Évaluation de la douleur (Référentiel et outils informatique)
  2. Conduite et surveillance du traitement antalgique (Référentiel et outils informatique)
  3. Ayant des troubles de la communication orale

 

  

Jusqu'à présent, les médecins cooordonnateurs des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) pouvaient réaliser des prescriptions médicales pour les résidents "en cas de situation d'urgence ou de risques vitaux ainsi que lors de la survenue de risques exceptionnels ou collectifs nécessitant une organisation adaptée des soins".

Les médecins coordonnateurs ont désormais un pouvoir de prescription plus étendu, selon le décret n° 2019-714 du 5 juillet 2019 portant réforme du métier de médecin coordonnateur en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Ils peuvent en effet "prescrire des vaccins et des antiviraux dans le cadre du suivi des épidémies de grippe saisonnière en établissement".

Les grands points de ce décret sont listés ci-dessous.

Les médecins coordonnateurs peuvent désormais "intervenir pour tout acte, incluant l’acte de prescription médicamenteuse, lorsque le médecin traitant ou désigné par le patient ou son remplaçant n’est pas en mesure d’assurer une consultation par intervention dans l’établissement, conseil téléphonique ou téléprescription".

Par ailleurs, le diplôme d'études spécialisées (DES) de gériatrie a été ajouté dans la liste des formations nécessaires à l'exercice.

Le médecin coordonnateur doit "coordonner la réalisation d'une évaluation gériatrique, et dans ce cadre, peut effectuer des propositions diagnostiques et thérapeutiques, médicamenteuses et non médicamenteuses".

Il "contribue auprès des professionnels de santé exerçant dans l’établissement à la bonne adaptation aux impératifs gériatriques des prescriptions de médicaments et des produits et prestations [...].Il prend en compte les recommandations de bonnes pratiques existantes en lien, le cas échéant, avec le pharmacien chargé de la gérance de la pharmacie à usage intérieur ou le pharmacien" d'officine. La notion de liste de médicaments à utiliser préférentiellement a disparue.